La tour de Pise

Etrange beauté

La tour de Pise (torre di Pisa en italien), un des symboles du centre de l'Italie et emblème de la ville toscane de Pise, est le campanile de la cathédrale, situé à son chevet, sur la Piazza dei Miracoli (La place des Miracles), et dont la construction débuta en 1173.
Sa célébrité vient notamment de son inclinaison caractéristique (qui est actuellement d'un angle de 3° 59′ vers le sud), apparue très rapidement pendant sa construction, du fait qu'elle a été édifiée sur une plaine alluviale. Ce défaut serait dû soit à un défaut de fondation, soit à un affaissement de terrain dû à une roche : la marne.

Leaning tower of pisa 2By Alkarex Malin äger (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia Common

Architecture

Construite dans le style roman, la tour est haute de 55,86 mètres côté sud et de 56,71 m côté nord, du fait de son inclinaison, et a un diamètre externe de 15,5 mètres à la base. Sa masse estimée est de 14 500 tonnes.
Cette tour creuse, de diamètre interne de 7,4 mètres (4,2 m au sommet), est composée de deux cylindres de pierre concentriques entre lesquels court un escalier en colimaçon de 293 marches. Les murs de la partie affaissée de la tour ont été affinés afin d'en freiner la chute. Entre chacun des 8 étages, des colonnes de marbre de Carrare servent de support, et de nombreuses sculptures sont visibles. La porte est décorée de sculptures d'animaux et autres grotesques de style roman.

By Bruno Barral (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) 

 

La tour de Pise vue de nuit.

 

HISTOIRE

La construction de l'édifice commença le 9 août 1173 et s'étala sur deux siècles. Dès la fin de l'ajout du troisième étage, vers 1178, la tour avait commencé à pencher et la construction fut interrompue pendant 90 ans.
À partir de 1272, les quatre étages supérieurs furent donc posés en diagonale pour compenser l'inclinaison. La construction s'interrompit alors à nouveau de 1301 à 1350 et ce n'est qu'en 1372 que le dernier étage des cloches, de diamètre moins important, fut achevé.
En 1838, un bassin fut décaissé à la base de la tour pour mettre à jour la base des colonnes qui s'étaient enfoncées sous terre.
Des mesures de l'écartement du sommet avec la verticale montrent l'inclinaison progressive :
1350 : 1,4 m soit 1,47°
1817 : 3,8 m soit 3,99°
1993: 5,4 m soit 5,66°7, ce qui fait que le dernier étage (no 8, celui des cloches) dépassait l'aplomb des fondations de 4,5 mètres.
2006 : 4,5 m soit 4,72°8
2008 : 3,99 m soit 4,19°
Le 7 janvier 1990, la tour fut fermée au public pour des raisons de sécurité. Le monument avait alors été visité par plusieurs millions de personnes au cours des soixante années précédentes.
Après expertises, les travaux furent commencés : excavations des fondations, coulage de centaines de tonnes de béton pour la stabiliser, cerclage des anneaux, drainage du sol pour alléger la nappe phréatique sur laquelle elle est érigée.
En septembre 1995, un système cryogénique pour refroidir le sol s'avère faire pencher la tour encore plus.
En 1998, une armature interne en acier fut posée et en 1999, 60 m3 d'argile furent extraits sous la tour et les fondations furent renforcées de piliers de 15 m de profondeur.
Les travaux, entrepris de 1993 à 2001, ont permis de surprenantes découvertes. La tour a été construite sur les restes d'une opulente villa patricienne du iiie siècle, elle-même érigée sur une nécropole romaine surplombant un cimetière étrusque. Deux corps momifiés et des fragments de mosaïque romaine ont été trouvés.

 Schéma de la tour

By F l a n k e r [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

 

 

Date de dernière mise à jour : 05/07/2021