Hasankeyf

Trésor millénaire jeté à l'eau

Hasankeyf (Heskîf en kurde, Hiṣn Kayfā, حصن كيفا en arabe, Hesno d-kifo en syriaque) est une ville de Turquie située à l'Est de l'Anatolie. Elle possède un patrimoine historique particulièrement riche.

640px hasankeyf baskaaci panoramic

By Nevit Dilmen (Propre travail) CC-BY-SA-3.0, via Wikimedia Commons

Site d'habitation troglodytique depuis 10 000 ans, Hasankeyf fut une fière cité médiévale qui résista à tous les assauts. Elle devra pourtant céder sous les eaux d'un barrage.

Selon la légende son nom viendrai d'un prisonnier, Hasan, qui fit avec son cheval un bond dans le Tigre de 150 mètres. Le cheval mourut en s’écrasant dans les flots, mais le prisonnier put s’échapper, et tous les spectateurs s’exclamèrent : Hasan Keif (« Hasan, comment »), et selon la légende, ce nom resta attaché à la forteresse.

En effet un barrage doit être construit et ensevelirai la cité. Ce barrage fait partie du Projet d'Anatolie du Sud-Est (Güneydoğu Anadolu Projesi, GAP), le plus important projet d'aménagement du territoire mené à ce jour en Turquie. Situé à 80 kilomètres de Hasankeyf, le barrage menace de plonger la ville sous les eaux, emportant de nombreux sites archéologiques et détruisant la faune et la flore. Selon des estimations, le projet obligerait également près de 50.000 personnes à quitter leur maison.

Aujourd’hui, seule une reconnaissance d’Hasankeyf par l’UNESCO comme patrimoine mondial de l’humanité pourrait sauver la ville des eaux. Si la citadelle du Kurdistan turc compte suffisamment de critères pour obtenir le statut officiel, la demande doit être effectuée par le pays concerné soit : la Turquie. Et forcément, ce n’est pas dans son objectif de classer Hasankeyf…

1024px hasankeyf p1040876 20080425150701 pano cr

By Nevit Dilmen (Own work) CC-BY-SA-3.0 , via Wikimedia Commons

Si ce barrage se construit, un véritable trésor archéologique risque de disparâitre; plus de 4000 habitations troglodytiques dont les premières ont été creusées dans la roche voici 10 000 ans, certaines habitées depuis de façon quasi continue et quelques 300 monuments datant du XIIè au XVè siècle. Ce sont les derniers témoins de l'âge d'or  d'Hasankeyf, du temps où elle constituait une étape importante sur la route de la soie.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021